Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 janvier 2014 5 10 /01 /janvier /2014 18:02

La façade dans la rue de l’Ecuyer (n°34 à côté de la droguerie) est le seul vestige de l’exploitation cinématographique des années 1920. Cette entrée cochère dans une façade néo-classique date de 1921. Elle est surmontée d’une enseigne étroite avec le nom de la salle de l’époque. Cette entrée est en réalité une sortie de secours de la salle initiale. Il faut noter que l’entrée principale se faisait par la rue Léopold.

Depuis 1913, une salle de spectacle existait aux étages des numéros 7 à 15. Le propriétaire de l'époque, Mme Smedt, avait promis au bourgmestre de ne jamais y donner de représentation de cinéma. Pourtant, en 1920, l'architecte Jean De Ligne transforma le lieu de concert en une petite salle obscure de 650 places avec 2 balcons. Le CINEMA DE LA MONNAIE était né. En 1939, il changea son nom en STUDIO ETOILE, puis en CINEMA DE L ECUYER en juillet ‘53, avant de fermer ses portes à la fin des années 60. C’est le célèbre 101 Dalmatiens de W. Disney qui y fit la clôture.

Dans les années ’50, la salle fait partie de l’empire Pathé, sous le nom de PATHE ECUYER, qui a regroupé jusqu’à 7 salles : la PATHE MARIVAUX, le PATHE EMPIRE, la PATHE AVENTURE, le PATHE IXELLES, le PATHE PALACE et le PATHE CAPITOLE. Toutes ces salles projetaient évidemment les films de la société française et en exclusivité. Par après, il sera géré par les frères Putzeys qui exploitaient plusieurs salles d’art et d’essai.

Le directeur de l'Opéra national, Maurice Huysmans, transforma ensuite le cinéma en salle de musique de chambre, sans défigurer son architecture intérieure. Notons qu’en 1969, la comédie musicale de J. Brel L’Homme de la Mancha y fut présentée. Sous Gérard Mortier, l'endroit fut converti en salle de répétition des chœurs, avant que la société immobilière Pierre Ier ne mette fin au contrat de location en 1991. Ce n’est que quelques années plus tard (2003) que la Ville octroiera le permis de bâtir pour la construction du vaste ensemble immobilier actuel qui comprend des logements et des bureaux.

Adresse : rue de l'Ecuyer n°30 - 1000 Bruxelles

Date d’ouverture : 1920

Date de fermeture : 1960


Cette création par 7ARTLA asbl est mise à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 2.0 Belgique.

photos tirées des revues BATIR et TECHNIQUES DES TRAVAUX
photos tirées des revues BATIR et TECHNIQUES DES TRAVAUX
photos tirées des revues BATIR et TECHNIQUES DES TRAVAUX
photos tirées des revues BATIR et TECHNIQUES DES TRAVAUX
photos tirées des revues BATIR et TECHNIQUES DES TRAVAUX

photos tirées des revues BATIR et TECHNIQUES DES TRAVAUX

Repost 0
Published by webmaster
commenter cet article
1 janvier 2014 3 01 /01 /janvier /2014 19:24
Bonne Année 2014

Toute l'équipe de 7ARTLA vous présente ses meilleurs vœux pour l'année 2014.

Cette année, nous fêterons nos 20 ans et nous vous réservons une surprise pour célèbrer dignement cet anniversaire.

Bonne Année 2014
Repost 0
Published by webmaster
27 décembre 2013 5 27 /12 /décembre /2013 12:58
Visite du chantier du PALACE

A l'occasion des 100 ans de la salle du Pathé Palace, l'équipe du chantier et l'architecte nous avait donné rendez-vous pour une visite du chantier. Difficile de se faire une idée de l'ensemble du complexe mais on voit déjà les volumes apparaitre.

PS: Merci à Raymond pour l'invit !

le chantier: la future grande salle du Palace réalisée dans le balcon de la grande salle d'origine et le "trou" actuel qui donne sur le côté Van Praet
le chantier: la future grande salle du Palace réalisée dans le balcon de la grande salle d'origine et le "trou" actuel qui donne sur le côté Van Praet
le chantier: la future grande salle du Palace réalisée dans le balcon de la grande salle d'origine et le "trou" actuel qui donne sur le côté Van Praet

le chantier: la future grande salle du Palace réalisée dans le balcon de la grande salle d'origine et le "trou" actuel qui donne sur le côté Van Praet

Repost 0
Published by webmaster
commenter cet article
6 décembre 2013 5 06 /12 /décembre /2013 17:41

Le CINEMA DES GALERIES, exploité par les frères Putzeis, a ouvert ses portes en 1939. Cette salle, très différentes des autres salles de l’époque, croise le chemin de la modernité (l’aménagement intérieur, de l’équipement technique et du conditionnement d’air) et se place à la croisée du modernisme et de l’art-déco. Elle constitue un ensemble artistique de tout premier ordre.

Tout est mesuré et accueillant. L’architecte s’est inspiré de l’ambiance méditerranéenne pour réaliser son œuvre. On y retrouve l’influence romane dans les courbes du cadre d’écran qui rappel un arc triomphal ainsi que dans les rampes et les alcôves. A l’origine, le sous sol, fortement bétonné pouvait servir d’abris en cas de guerre.

L’ouverture a donné lieu à un gala très réussi avec la projection du film Premier Amour de Deana Durbin.

A l’époque la salle accueillait 600 places en 1 balcon. Plus tard, elle sera divisée en

deux salles (211 et 216 places). Notons que pendant de longues années, la salle fut au centre du groupe de cinéma : AVENTURE, CAPITOLE, ECUYER et BEAUX ARTS.

En 1987, elles seront reprises par le distributeur Cinélibre, exploitant à l’époque de l’ARENBERG voisin (le NOVA actuel). Il se dénommera alors ARENBERG-GALERIE.

La totalité du cinéma est classée en 1993. Le cinéma proposa alors une programmation d’art et d’essai éclairé. Son but était d’ouvrir le public à des œuvres différentes qui en valent le coup. Pari difficile mais il a gardé le cap durant de nombreuses années.

Suite à des retards de paiement de loyer, les exploitants (asbl CINEDIT) annoncent qu'ils ne vont pas pouvoir renouveler leur bail.

Fin 2011 les trois salles de l'ARENBERG fermeront leurs portes. Le temps de réaliser les aménagements nécessaires: un nouveau projet cinématographique verra le jour en février 2012: GALERIES.

Les aménagements (600.000 euros) s'articulent autour des trois lieux: le Cinéma des Galeries, Galerie expo et Galeries-Store.

Adresse : Galerie de la Reine 26 - 1000 bruxelles

Date d’ouverture : 1939

Date de fermeture : en activité


Cette création par 7ARTLA asbl est mise à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 2.0 Belgique.

photo et plan tirés des revue RYTHME et TECHNIQUES DES TRAVAUX
photo et plan tirés des revue RYTHME et TECHNIQUES DES TRAVAUX
photo et plan tirés des revue RYTHME et TECHNIQUES DES TRAVAUX
photo et plan tirés des revue RYTHME et TECHNIQUES DES TRAVAUX
photo et plan tirés des revue RYTHME et TECHNIQUES DES TRAVAUX
photo et plan tirés des revue RYTHME et TECHNIQUES DES TRAVAUX

photo et plan tirés des revue RYTHME et TECHNIQUES DES TRAVAUX

Reportage de TV BRUSSEL sur l'ouverture du cinéma GALERIES en 2012

Repost 0
Published by webmaster
commenter cet article
17 novembre 2013 7 17 /11 /novembre /2013 17:21

La CINEMATEK fête cette année ses 75 ans. Pour cette occasion, nous avons visité le dépôt de la rue Gray à Ixelles.

Après avoir traversé l'entrepôt où sont conservées les copies des films recueillis par la Cinématek, nous avons pu découvrir les ateliers de conservation des copies. Ensuite, pour son travail de numérisation et de restauration, un scan géant numérise les copies et les opérateurs restaurent image après image les copies. Un travail de fourmis mais passionnant ! Grâce à eux, les générations à venir pourront encore s'émerveiller en regardant les grands classiques...

Merci à toute cette fabuleuse et chaleureuse équipe !

Le lien ci-dessous vous donnera plus détails sur le travail de la CINEMATEK.

Le dépôt des copies, l'atelier de conservation, le scan géant, les tables de restauration numériques et enfin le "frigo" pour conserver les master des films uniques
Le dépôt des copies, l'atelier de conservation, le scan géant, les tables de restauration numériques et enfin le "frigo" pour conserver les master des films uniques
Le dépôt des copies, l'atelier de conservation, le scan géant, les tables de restauration numériques et enfin le "frigo" pour conserver les master des films uniques
Le dépôt des copies, l'atelier de conservation, le scan géant, les tables de restauration numériques et enfin le "frigo" pour conserver les master des films uniques
Le dépôt des copies, l'atelier de conservation, le scan géant, les tables de restauration numériques et enfin le "frigo" pour conserver les master des films uniques
Le dépôt des copies, l'atelier de conservation, le scan géant, les tables de restauration numériques et enfin le "frigo" pour conserver les master des films uniques
Le dépôt des copies, l'atelier de conservation, le scan géant, les tables de restauration numériques et enfin le "frigo" pour conserver les master des films uniques

Le dépôt des copies, l'atelier de conservation, le scan géant, les tables de restauration numériques et enfin le "frigo" pour conserver les master des films uniques

Repost 0
Published by webmaster
commenter cet article
8 novembre 2013 5 08 /11 /novembre /2013 17:32

Le Monnaie-Building est un immeuble d'appartements construit sur le plan des architectes M. Chabot et E. Cosyns daté de 1957. Ici se trouvait l'ancien hôtel d'Hoogvorst datant de 1725 .

La salle (480 places) fait partie d’un nouvel immeuble de conception moderne pour l’époque : le Monnaie Building. L’entrée du cinéma se situait au fond du patio couvert. Il comportait une batterie de portes vitrées avec une caisse.

En 1955, Henry Fol exploitant de renom dans le haut de la ville décide d’ouvrir sa première salle dans le bas de la ville. La société « Cinéma des 2 Portes » regroupait l’AVENUE, le VENDOME et le STUDIO.

A l’époque la salle est dotée de tout le perfectionnement qui répondait aux exigences de l’époque. Par exemple, les sièges de la salle sont dotés d’un système qui permet aux mal entendant d’écouter dans les meilleures conditions de confiance.

Le PICCADILLY rend hommage au célèbre quartier londonien qui figure comme le centre de Londres et le centre du monde à l’époque.

Sous l’impulsion de l’exploitant le PICCADILLY faisait partie du groupe RANK, une chaine de cinéma de l’époque. La salle contient 519 places réparties sur un parterre et un balcon. L’inauguration à lieu le 25/10/1957. Il devient un duplex le 16 octobre 1970. La seconde salle s'appelait le MAYFAIR.

Fermeture en 1982 et sera transformé en magasin de tissus.

Pour l’histoire, c’est depuis la cour de son Palais que le Général d’Hoogvoorst est parti, à la tête de la garde bourgeoise, qui devait conduire aux glorieuses journées de septembre et à la Révolution qui mena à l’indépendance de notre pays.

Adresse : rue Fossés aux loups 28 - 1000 Bruxelles

Date d’ouverture : 1957

Date de fermeture : 1982


Cette création par 7ARTLA asbl est mise à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 2.0 Belgique.

Le PiccadillyLe PiccadillyLe Piccadilly
Repost 0
Published by webmaster
commenter cet article
14 octobre 2013 1 14 /10 /octobre /2013 21:12

Le cinéma EDEN à LA CIOTAT (France) vient de rouvrir ses portes. Les articles en lien vous donnent les détails.

Repost 0
Published by webmaster
commenter cet article
5 octobre 2013 6 05 /10 /octobre /2013 18:21

La façade ne paie pas de mine et pourtant, l’un des derniers cinémas pornos de la capitale n’a pas été voué toute sa vie au sexe !

Le cinéma pornographique LE PARIS, avec son voisin l’ABC (bd.A Max 152, plus haut vers la place Rogier), est un des derniers dinosaures de ce genre de cinémas très en vogue dans les années ‘60 et ’70.

Inauguré dans les années 1920, c’était  alors un petit cinéma de quartier qui portait le nom de cinéma MAJESTIC.

Dès le départ et jusqu'aujourd'hui le cinéma se compose d'une petite salle en un parterre (env 150 places) et d'un balcon  en 1/2 cercle de 70 places.  C’est en 1955 qu’un changement d’enseigne s’effectue pour devenir le MARIGNY(1955) après s'être appelé l'ELYSEE (1952). Cette salle projetait alors des films de deuxième exclusivité comme La Maison du Maltais  de Pierre Chenal avec Louis Jouvet.

Dans les années 1950, il prend définitivement l’enseigne du cinéma LE PARIS. C’est au cours des années 1960 qu’un bon nombre de cinémas de quartier, avec l’arrivée de la télévision, décident de programmer des films érotique afin d’assurer leur existence.

Il fermera quelques temps en 1992 pour réouvrir et proposer au public des projection vidéo dans les 2 salles, l'une dans le parterre et l'autre au balcon.  Il s'appelle maintenant le NEW PARIS.

Aujourd’hui, avec ses affiches sexy et ses deux salles d’une capacité totale de 180 fauteuils, le cinéma PARIS programme des valeurs sûres du genre, comme les productions de Marc Dorcel.  Il a la particularité d'être l'un des dernier si pas le dernier à présenter les films dans la salle initiale.

 

Adresse : bd. A. Max 62 à 1000 Bruxelles

Date d’ouverture : 1913

Date de fermeture : en activité


  Contrat Creative Commons
Cette création par 7ARTLA asbl est mise à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 2.0 Belgique.

l'entrée actuelle du cinéma et l'actrice Dora Doll lors d'un gala
l'entrée actuelle du cinéma et l'actrice Dora Doll lors d'un gala

l'entrée actuelle du cinéma et l'actrice Dora Doll lors d'un gala

Repost 0
Published by webmaster - dans Bruxelles ville
commenter cet article
23 septembre 2013 1 23 /09 /septembre /2013 20:24

Merci à nos nombreux visiteurs durant les 2 journées du patrimoine à Bruxelles.

En collaboration d'UGC, nous avons projeté le film ELDORADO dans la salle Grandeldorado de l'UGC De Brouckère.  Vous avez été environ 500 à profiter de ces projections au cours des 2 jours.  Les échos sont très positifs à propos du film.  La collaboration avec l'ULB est un succès et plusieurs projets sont dans les cartons.

Le parcours interactif que nous nous proposions dans les quartiers du centre-ville et d'Ixelles n'a pas recueilli beaucoup de succès.  Nous avions misé sur la technologie (via les QR codes) mais le public n'a pas répondu à notre appel.  Vous pourrez découvrir ici, prochainement, les différentes salles étudiées ainsi que les nombreux documents utilisés.

 

Voici quelques images de l'événement à l'UGC De Brouckère ainsi que le stand à UGC Toison d'Or
Voici quelques images de l'événement à l'UGC De Brouckère ainsi que le stand à UGC Toison d'Or
Voici quelques images de l'événement à l'UGC De Brouckère ainsi que le stand à UGC Toison d'Or
Voici quelques images de l'événement à l'UGC De Brouckère ainsi que le stand à UGC Toison d'Or

Voici quelques images de l'événement à l'UGC De Brouckère ainsi que le stand à UGC Toison d'Or

Repost 0
Published by webmaster
commenter cet article
13 septembre 2013 5 13 /09 /septembre /2013 17:44

14/09/2013 - 15/09/2013

Bruxelles

place De Brouckère 36 / avenue de la Toison d’Or 1000 Bruxelles

Lieux de départ :
• UGC De Brouckère, place De Brouckère 36 à Bruxelles 10h à 16h
• UGC Toison d'Or, avenue de la Toison d'Or à Ixelles 10h à 16h

Ce parcours-promenade interactif dans Bruxelles vous invite à une découverte de l'architecture, des monuments historiques et des stars du 7e art qui vous ont fait rêver. Vous vous baladerez à votre propre rythme, muni de votre smartphone ou de votre tablette tactile, en suivant un itinéraire précis, dans trois quartiers de la ville : le centre-ville, la porte de Namur et la chaussée de Louvain. Aux endroits importants, un panneau informatif vous renseignera sur l'endroit où se trouvait jadis une salle de cinéma. Un QR code (les petits carrés noirs en vogue en ce moment) vous renverra, via votre téléphone ou votre tablette tactile, vers des explications détaillées et multimédia. Vous aurez alors tout le loisir d'interagir, grâce à la technologie mobile, pour obtenir l'information que vous souhaitez sur les lieux visités.

 

 

 

 

Lieux de départs des 2 itinéraires

Repost 0
Published by webmaster
commenter cet article

Recherche Par Nom Des Salles

L'association 7Artla

Recherche Par Commune