Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 août 2009 1 03 /08 /août /2009 15:22

En 1913, l'architecte Paul Hamesse est chargé par la société Pathé, dont l'emblème du Coq piqué au sommet de la façade principale symbolise toute l'autorité dans le milieu, de la conception d'un théâtre cinématographique.
L'élève de Paul Hankar réalise un chef-d'œuvre architectural et technique. Le programme complet comprenait brasserie, restaurant, salle de concert, cinéma et même un jardin d'hiver… dans lesquelles pourra s'exprimer toute la richesse du style Art nouveau géométrique.
 
Durant la première guerre mondiale, l'établissement fut convertit en salle de théâtre. En 1916, le temps d'un mois, il devient le Théâtre Angèle Van Loo, puis le théâtre de la Bourse jusqu'à l'Armistice en 1918.  Il reprend son nom originel par la suite.

 

Le cinéma est établi à l’emplacement d’un hôtel de ventes (ancien Casino de la Bourse) bâti en 1880.

D'une capacité totale de près de 1.600 places, le bâtiment s'articule autour d'une salle semi-elliptique à double galerie. L'entrée se fait par le boulevard, certes, mais aussi par la rue Van Praet où un foyer accueille le client dès le rez-de-chaussée.
Entièrement construit en matériaux ininflammables, le Pathé Palace recourt amplement au béton armé, au marbre, au métal et bénéficie d'une installation cinématographique assez complexe pour l'époque: il comprend trois cabines séparées, l'une pour les appareils, la deuxième pour les films et la troisième pour les transformateurs.
La salle elle-même se divise en 3 parties:
- l'avant, composé de fauteuils fixes de part et d'autre d'une allée centrale avec loges latérales.
- le parterre, composé de tables et fauteuils fixes vers la scène.
- l'arrière, en communication avec les foyers et bars, les tables et chaises libres où l'on peut assister au spectacle tout en sirotant une consommation dans une ambiance mauresque. Au bout du compte, près d'un tiers des sièges de la salle étaient munis de tables de consommation.
Deux balcons au profil arrondi ont leurs avancées jusqu'à proximité de la scène. Au premier étage, la galerie comporte un " bar rouge ", un fumoir et un foyer agrémenté d'une fontaine. Au second, un café, lui-même entouré d'une galerie, précède le balcon. Quant au sous-sol, il est généreusement pourvu de plusieurs bars.

La fosse d’orchestre pouvait contenir 40 musiciens. 

 

 

L'ajourement du bow-window et le pignon joliment ciselé appartiennent aux premières oeuvres Art Déco bruxelloises, style dans lequel Hamesse se montrera particulièrement habile.

Le bâtiment était garni d'une abondante décoration de peintures polychromes, de boiseries dorées, de marbre et de fer forgé inspiré de la Sécession viennoise et réalisées en grande partie par les frères Hamesse.

Le cadre de l'écran était orné de doubles colonnes surmontées de figures supportant une frise avec panneaux perlés.

 

Au début du siècle, le Pathé Palace est en quelque sorte précurseur des complexes actuels qui rassemble en un même endroit tout ce qu'il faut pour passer une bonne soirée entre amis : la brasserie-concert-cinéma, qui n'est autre que l'ultime aboutissement des croisements de plus en plus fréquents entre trois genres existants: le cinéma, le café-concert et le music-hall.

 

L’inauguration a lieu le 18 décembre 1913 par une fête de charité.

 

Les fameuses vitres en bow-window, aujourd'hui classées, étaient à l'origine destinées aux toilettes.

 

A l’époque du cinéma muet, les spectacle étaient permanents.  Au PP, ils se jouaient de 14h30 à 23h avec des séances toutes les 2 heures.  Avant le film, Pathé présentait la « Pathé Revue », un magazine filmé qui proposait des sujets divers et variés


 

 

 

Nom de la salle : PATHE PALACE

Adresse : bd. Anspach 85 à 1000 Bruxelles

Date d’ouverture  : 16/06/1913

Date de fermeture : 1951

Nombre de salles et de places :

1 salle comportant deux balcons et une scène de 15m :

736 places en parterre, 330 au 1er Balcon, 541 au 2ème Balcon soit un total de 1607 places.

Architecte :

P.Hamesse

Evolution dans le temps :

Pathé Palace 1913
Théâtre Angèle Van Loo 1916
Théâtre de la Bourse 1918
Pathé Palace 1918

Partager cet article

Repost 0
Published by webmaster - dans Bruxelles ville
commenter cet article

commentaires

Recherche Par Nom Des Salles

L'association 7Artla

Recherche Par Commune