Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 août 2009 1 03 /08 /août /2009 15:19

Le Pathé Palace pousse son dernier souffle en 1973.
Les cinéphiles s'effacent alors devant les machines à laver de Bauknecht qui installe son magasin dans le foyer du rez et ses parkings dans la grande salle.
Mais après 41 ans de sous-utilisation des lieux et d'abandon partiel, un nouveau projet voit enfin le jour. Une société limbourgeoise de production audiovisuelle entend recréer cette ambiance particulière des complexes culturels mêlant l'art cinématographique à l'art gastronomique. Kladaradatsch ! ... Pour la petite histoire, c'était le nom d'une revue allemande dans les années '50. Mais "Kladaradatsch!", cela veut aussi dire "grand spectacle" en yiddish. Un autre usage autorise encore son utilisation comme une sorte d'interjection qui invite à la fête, aux réjouissances. Le concept est séduisant mais, un an plus tard, le cinéma ferme ses portes définitivement suite à la faillite de la société.
Racheté en 2001 par la Communauté française de Belgique, le Klada - ou le Palace, c'est selon - abrite désormais, pour trois ans, les salles du Théâtre National de Belgique (TNB).
Ce dernier devrait à long terme investir de nouveaux locaux spécialement construits pour lui au Boulevard Jacqmain. Pendant ce temps, un groupe de travail intercabinet planche à la réaffectation à long terme du bâtiment en lieu culturel.

 

Alors que l'heure est au fonctionnalisme, l'ancienne et unique salle est cloisonnée, dans le respect de sa structure initiale, pour aménager trois lieux de projections: deux au rez de chaussée (70 et 150 places) et un à l'étage (350 places) né du prolongement du balcon apparu lors de la transformation de 1950.
Le hall du 1er étage avec les vitres bow-window classé est restauré à l'identique ainsi que les colonnes ornées de chapiteau de têtes dorées. L'architecte a réussi ainsi à concurrencer les styles art déco et néo-classique dont il a pu obtenir une harmonisation et un équilibre remarquable.

 

 

Pour le "Palace", Kladaradatsch ! utilise la même recette qu'à Anvers et Koersel : allier les projections à des espaces horeca pour que les spectateurs aient sous la main tous les ingrédients d'une sortie réussie. Voilà pourquoi la société limbourgeoise a racheté le "PP Café", créé côté rue Van Praet par Frédéric Nicolaï, dans le plus pur style art nouveau. Elle a complété cette brasserie branchée par un foyer d'entrée années 50 ouvert sur le boulevard Anspach. Relié au PP, l'espace d'accueil étanche les soifs et propose des petits plats.
Le public gravira les escaliers d'époque pour atteindre la caisse du premier, face à un hall classé et rénové à l'identique. Devant la salle principale, une buvette (encore !) s'acoquine avec un Errol Flynn de papier miraculé, comme d'autres trésors de guerre abandonnés : des projecteurs et un grand lettrage "Palace" bleu délavé. Sans oublier un majestueux foyer à la Titanic que les vitres du bow-window de la façade éclairent d'une lumière entre bleu et vert.

 

 

Nom de la salle : Kladaradatsch Palace

Adresse : bd. Anspach 85 à 1000 Bruxelles

Date d’ouverture  : 01/02/1999

Date de fermeture : 31/12/1999

Nombre de salles et de places :

3 salles pour un total de 570 places :  Salle 1 : 350 places , Salle 2 : 150 places, Salle 3 : 70 places

Architecte :

Luc Cerulus
John Claisse pour les parties classées : façade, foyer et bow-window.

Evolution:

Kladaradatsch 1999
TNB 2002

Partager cet article

Repost 0
Published by webmaster - dans Bruxelles ville
commenter cet article

commentaires

Recherche Par Nom Des Salles

L'association 7Artla

Recherche Par Commune