Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 juillet 2009 3 08 /07 /juillet /2009 20:32



Le Marignan prend la place de la « Maison des Brasseurs » où une salle des fêtes occupait déjà tout le premier étage. Il est intéressant de noter que c'était déjà à cet endroit, en 1905, que les habitants de la commune assistèrent aux premières projections cinématographiques.
Le Marignan devient donc, à peine un an après le Mirano, le deuxième cinéma dans la même rue, la chaussée de Louvain.  Le cinéma s'ouvre le 11 juin 1959.

Il accueillera, en première mondiale, le procédé révolutionnaire de l'époque: le Super Héraclorama.
 Tous les films sont projetés sur un écran géant de 180° et recréent en quelque sorte un relief virtuel.

 

Selon ses plans, l'entrée s'inscrit au fond d'un dégagement à front de rue sous un épais auvent de béton renforcé par deux colonnes en béton. La progression jusqu'à l'entrée se fait en entonnoir, ce qui l'assimile au style caractéristique des cinémas des années '50: dépouillement et fonctionnalité.

 

 

La décoration de la salle est sobre et fait référence tantôt à la ville, tantôt à la bataille de Marignan. Ainsi, sous le plafond peint de l'auvent, des tubes néons dessinent une fleur de lys.

On aperçoit derrière le vitrage la petite caisse cylindrique d'époque.  Sa base cannelée trahit une influence des grands styles français.  L'enseigne rose pale intégre une épée dressée et un blason à fleur de lys, référence à la célèbre bataille qui donna son nom au cinéma.

 

Une caravane composée de célèbre « 2 CV Citroën » avait parcouru les grandes artères de la commune en guise de caravane publicitaire pour le film d'ouverture : « Madame et son auto » avec Sophie Desmaret.  Les voitures se sont rangées devant le cinéma.

 

En 1963, le cinéma accueille le procédé de vision révolutionnaire pour l'époque :  « le super heraclorama ».  Un écran spécial à forte courbure (180°) avec un objectif spécial transforme les images en une sorte de 3ème. Dimension.  L'écran faisait 6 m de haut sur une longueur déployée de 20 m.

C'est le fameux « West Side Story » avec N. Wood et G. Chakiris qui eu la primeur de l'événement.

 

Après la fermeture du cinéma, la salle a été occasionnellement louée à l'INSAS pour des cours de mise en scène.

Enfin, en 1996, il sera réaffecté en salles polyvalentes.  La façade d'origine a été préservée et protégé par un voile de verre.



Adresse :
ch. de Louvain 33 à 1210 St Josse ten Noode

 

Date d'ouverture : 11/06/1959

Date de fermeture : 23/05/1979

 

Nombre de salles et de places :1 salle de 500 places

 

Architecte : G. rousseau et A. Meuleman


Situation actuelle: link  et quelques vues de la salle actuelle.

Partager cet article

Repost 0
Published by webmaster - dans Saint Josse ten Noode
commenter cet article

commentaires

Manuel de la Fuenté de Huérga 07/10/2012 08:30

Madame, Monsieur.
La salle avais une capacité de 625 places exactement et non pas 500.

Recherche Par Nom Des Salles

L'association 7Artla

Recherche Par Commune